Quelle est la différence entre un concentré ou un isolat de protéines de lait * et un concentré ou un isolat de protéines de lactosérum**?

C’est quoi ton problème?…

Les normes sont américaines au départ :

Normes américaines FDA
Normes américaines FDA

MPC : Milk Protein Concentrate

MPI : Milk Protein Isolate

WPC : Whey Protein Concentrate

WPI : Whey Protein Isolate

 

Ne confondez plus les termes MPC avec WPC ou WPI. Ils sont très différents à tous les égards – sur le plan nutritionnel, de la composition et du point de vue fonctionnel.

Le terme, concentré de protéine de lait (MPC), a été calqué sur le nom déjà existant de protéine qui avait été concentrée à partir de lactosérum de fromage par ultrafiltration (WPC).

En dépit du fait que la MPC est très différente de WPC, beaucoup de gens continuent de confondre les deux.

Ultra filtartion du lait
Ultra filtration du lait

Selon l’avis de la FDA (Food & Drug Administration), un concentré de protéines de lait (MPC) doit contenir toutes les protéines naturellement présentes dans le lait, et ces protéines doivent être présentes dans un MPC dans les mêmes proportions que dans le lait.

Comme le lait de vache contient environ 80% de caséine et seulement 20% de protéines de lactosérum, il est facile de comprendre que le MPC ne contient qu’une petite quantité de protéines de lactosérum (WPC et aussi WPI)

Rappel : en revanche, la WPC et la WPI contiennent 100% de protéines de lactosérum… par définition.

Il n’y a pas de caséine dans la WPC.


La différence visuelle entre MPC et WPC

couleur de la whey
couleur de la whey

Le MPC forme une suspension blanc laiteux lorsqu’il est dispersé dans de l’eau.

Le WPC (et le WPI) forment des dispersions dans l’eau légèrement teintées, brunâtres.

Les dispersions aqueuses de MPC ont un goût fade ou crémeux.

Les dispersions aqueuses de WPC ont tendance à avoir une saveur légèrement astringente en raison des niveaux élevés de sodium, de potassium et de chlore.

Ne confondez pas MPC avec WPC ou WPI. Ils sont très différents à tous les égards – sur le plan nutritionnel, de la composition et du point de vue fonctionnel.


Comment l’industrie sépare t’elle le  lactosérum  du lait?

fabrication lactoserum
Fabrication du lactoserum

1- La whey fromagère:

Depuis des siècles, l’homme maîtrise bien le procédé…

  • La première étape est la coagulation du lait qui est obtenue par l’action d’enzymes (ajout de présure) ou par l’action acidifiante de bactéries lactiques. Une agrégation des micelles de caséines du lait en résulte, donnant un gel également appelé coagulum.
  • La deuxième étape est la séparation du lait et du caillé. La phase aqueuse, appelée lactosérum, est séparée du caillé.

Dans l’industrie fromagère, le caillé est ensuite traité séparément pour être transformé en fromage

Par conséquent, même si la phase aqueuse a été ultrafiltrée à froid, la protéine de lactosérum est déjà dénaturée (ici avec des enzymes), elle ne peut pas être « native ».

2- La whey native: ou la façon un peu « magique ».

Autre façon de séparer le lactosérum du lait: Le « cracking moléculaire » qui est une extraction poussée ( …un peu « magique »…).

Les industriels appellent cette protéine « whey native » mais il peut y avoir quelques abus commerciaux car pas « native » à 100% au final… Toutefois, il semble que certains ont réussit à réaliser des protéines native en respectant le cahier des charges européens de l’Agriculture Biologique. Vous trouverez de nombreuses littératures sur le craquage du lait sur Internet…


Isolat ou Concentré ?

En réalité, il n’existe de définition légale nulle part ailleurs dans le monde d’un isolat de protéines de lait. Le nom est dérivé des directives proposées du Codex Alimentarius pour les produits protéiques, dans lesquelles un concentré de protéines est défini comme une poudre ayant une teneur en protéines comprise entre 40% et 89% et une poudre d’isolat de protéines aurait une teneur minimale en protéines de 90%.

Concentré : 40% à 89%

Isolat : >89%


Les normes sont américaines mais la technologie est française

Le lactosérum qui contient 94% d’eau était jeté ou donné aux animaux avant les années 60. Il était considéré comme un résidu.

Aux États-Unis, l’industrie laitières a eut l’idée de concentrer et sécher le lactosérum permettant d’obtenir une large variété de poudres pour les sportifs de la musculation. Lactosérum voulant dire whey en anglais, ils l’ont appelé WHEY. C’est la raison pour laquelle toutes les normes de concentration et d’extraction (Isolat) sont principalement issues de la réglementation du  FDA (Food & Drug Administration).

Saviez-vous qu’en France, nous sommes leader dans l’ultrafiltration industrielle? On équipe de nombreux sous-marins et paquebots du monde entier de système d’ultrafiltration de l’eau de mer… La technologie ne cesse de progresser!

Nous ne pouvons que vous recommander une protéine de lait ultra-filtrée à froid et non dénaturée fabriquée en France, issue de lait 100% biologique comme celle de Eggnergy.

Selon votre façon de vous entrainer et de vous alimenter, vous bénéficierez des meilleures acides aminés contenus dans le lait ce qui aura une incidence sur vos performances et sur le développement de votre musculation.

*Protéine de lait: En France, certains coaches et influenceurs du Net ont tendance à l’appeler « Whey Native » ou « Whey laitière » apportant ainsi de la confusion.

** Le lactosérum est le petit lait (whey en anglais).

————————

Sources : Idahomilk USA

Fitsa-groupe France

FDA


Protéine laitière

NATIVE et NATURELLE: Protéine native à partir de lait écrémé filtré à froid issue de l'Agriculture Biologique et 100% française. Nous pouvons ainsi garantir aucune dégénération des acides aminés. Elle est "naturellement" riche en BCAA*. Plus d'informations en cliquant sur le produit...

* plus de 20 g pour 100 g


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.